• RGPD : Facebook sanctionné par les autorités allemandes Le gendarme de la concurrence allemand a sanctionné Facebook pour avoir croisé les données de ses utilisateurs auprès d'applications tierces, comme Whatsapp ou Instagram. Le réseau social a fait appel de cette décision.
  • Facebook tue LOL dans l'œuf L'expérience LOL n'aura duré que quelques semaines pour Facebook. Le projet est abandonné avec un recentrage sur Messenger Kids pour attirer les plus jeunes.
  • Datadog s’empare du français Madumbo Le spécialiste du monitoring de performances des infrastructures cloud ajoute une brique à son portefeuille avec l’acquisition de la jeune pousse Madumbo spécialisée dans le test automatisés d’applications web.
  • L’Europe perd la guerre technologique, selon le fondateur de Doctissimo <p> <p>L’Europe est en décrochage numérique par rapport aux géants américains (Google, Apple, Facebook…) et chinois (Baidu, Alibaba, Tencent…). Pour preuve, Amazon investit 14,2 milliards d’euros par an pour la recherche et le développement… soit cinq fois plus que le budget du CNRS (3,3 milliards). L’Inria, qui se spécialise dans la recherche en informatique et l’intelligence artificielle, se contente de 230 millions chaque année.</p> <h3>Budgets minuscules</h3> <p>La France investit 9 milliards d’euros dans la recherche publique. C’est moins qu’Amazon, et bien moins évidemment qu’en additionnant les sommes colossales mises sur la table par les mastodontes étrangers du numérique. « <em>Si la France veut cesser de reculer en technologie, il serait bon que ses dirigeants politiques arrêtent de confondre les millions et les milliards</em> », pointe Laurent Alexandre dans <em>L’Express</em>, prenant pour exemple la région Ile-de-France qui va investir 20 millions d’euros pour devenir « <em>leader mondial de l’intelligence artificielle</em> ». C’est trop peu.</p> <p>Pour Laurent Alexandre, « <em>nous perdons la guerre technologique</em> ». Aucune entreprise européenne n’est en mesure de rivaliser avec un concurrent américain ou chinois au niveau de l’intelligence artificielle, regrette-t-il encore.</p> <p>Pourtant, les résultats des investissements dans l’intelligence artificielle et, plus généralement, dans les technologies numériques sont probants ; il n’y a qu’à jeter un œil sur les chiffres d’affaires de ces grands groupes. « <em>Les Européens préfèrent geindre et accuser les géants du numérique de tous les maux</em> », accuse l’entrepreneur, sans doute en allusion à l’optimisation fiscale et à l’exploitation des données.</p> <p>Pour rattraper le retard européen, Laurent Alexandre propose de créer des « <em>plateformes numériques</em> » communes, ce qui ne sera pas aisé en raison des régulations nationales : « <em>la Cnil est sans doute remarquable, mais il y a 27 agences équivalentes en Europe… ce qui est ingérable</em> ». L’Europe compte une centaine d’opérateurs télécoms, contre « <em>trois ou quatre aux États-Unis et en Chine</em> ».</p> <p>Ce coup de gueule contre le manque d’ambitions financières de la France et de l’Europe en matière de R&amp;D sera-t-il entendu ? Le gouvernement va mettre en place un fonds pour l’innovation doté de 10 milliards d’euros. C’est encore insuffisant pour rendre la monnaie de leur pièce aux GAFA… Dans ce domaine, un travail en commun entre Européens semble effectivement indispensable.</p>
  • Inattendu : Ben Affleck fait officiellement ses adieux à Batman sur le plateau de Jimmy Kimmel <figure id="attachment_50113881" style="width: 640px" class="wp-caption aligncenter"> <h2 class="p1"><span class="s1">Une page se tourne à Gotham</span></h2> <p class="p1"><span class="s1">Après avoir incarné le justicier masqué de Gotham City dans &#8220;Batman v Superman : L’Aube de la justice&#8221; et dans &#8220;Justice League&#8221;, Ben Affleck a officiellement annoncé qu’il se retirait du DCUE. C’est une demi-surprise, alors que les rumeurs allaient bon train concernant son retrait de la licence depuis plus d’un an, et d’autant plus alors que l’acteur retweetait un article de <em>Deadline</em> il y a quelques semaines indiquant qu’il passait le flambeau à Matt Reeves.</span></p> <div class="read--large"> <span class="read__title">À LIRE AUSSI SUR CE SUJET</span> <a href="https://www.journaldugeek.com/2019/01/31/the-batman-ben-affleck-passe-flambeau/" class="read__link" target="_blank"> The Batman : Ben Affleck passe le flambeau </a> </div> <p class="p1"><span class="s1">Malgré ces pistes évidentes, Ben Affleck n’a jamais clairement exprimé son départ de la franchise. L’acteur l’a confirmé sur le plateau de Jimmy Kimmel, en affirmant que cette page de sa carrière était tournée. Ben Affleck laisse ainsi totalement la place à Matt Reeves, alors qu’il devait être à l’origine l’interprète, le scénariste et le réalisateur d’un futur film intitulé &#8220;The Batman&#8221;. </span></p> <p><iframe width="1100" height="619" src="https://www.youtube.com/embed/bjGt8hwbXHA?feature=oembed&#038;enablejsapi=1&#038;origin=https://www.journaldugeek.com/wp" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe></p> <h2 class="p1"><span class="s1">Qui pour reprendre le rôle ? </span></h2> <p class="p1"><span class="s1">Après avoir été incarné par Adam West, Michael Keaton, Christian Bale et même George Clooney (une brève excursion qu’on essayera d’oublier), qui pourrait bien reprendre le rôle du justicier de Gotham après Ben Affleck ? </span></p> <p class="p1"><span class="s1">À ce petit jeu, tous les médias américains y vont de leurs pronostics. C’est ainsi que de nombreux noms ont circulé, comme celui de Jack O’Connell (Skins), Jake Gyllenhaal ou encore Kit Harington, qui peut désormais prétendre au rôle alors qu’il est libéré de Game of Thrones. Mais ce n’est pas tout, car les noms de Armie Hammer, Riz Ahmed et Michael B. Jordan ont également fait leur petit bout de chemin.</span></p> <p class="p1"><span class="s1">Et vous, qui verriez-vous dans le rôle du Chevalier Noir ? </span></p>